Les critères pour bien choisir son matelas anti-acariens

Il suffit de peu pour altérer les nuits de sommeil. C’est pour cela qu’il est capital de choisir un matelas anti-acariens. En effet, les conséquences de ces allergènes sont désagréables à savoir l’écoulement nasal, l’irritation de la peau ou encore des yeux. Ce sont des responsables de presque la moitié des allergies. Voici comment bien choisir son matelas pour enfin avoir un sommeil réparateur.

Les critères de choix

Sans surprise, le premier paramètre sera la qualité de couchage. Ceci dit, la dimension contribue grandement à la qualité d’accueil et du sommeil. Aussi, il est préférable d’orienter le choix vers les matelas écologiques, c’est-à-dire qui ont traité avec des produits naturels. C’est plus sain et respectueux de l’environnement.

Par ailleurs, les matelas en mousse uniforme sont les plus conseillés pas les allergologues car ils sont plus efficaces. Cependant, éviter les matelas à ressorts, car l’espace vide entre ces ressorts sont une auberge des acariens. Toutefois, il a été prouvé que les matelas à housse pour faciliter l’hygiène. Les housses étant elles-mêmes traitées et anti-acariens. Outre les housses de matelas, il existe aussi les housses d’oreiller, de couettes, etc. Pour plus de choix, voir ici.

Fonctionnement des matelas anti-acariens

Les matelas à housses anti-acariens font office de barrière pour que les acariens ne puissent pas passer à travers les housses et de ce fait, ils ne peuvent pas avoir un contact avec la personne allergique. Ce principe est possible grâce aux microfibres fines qui s’entassent et empêchent toute circulation.

Cependant, la vapeur d’eau et les transpirations sont absorbées, car les microfibres sont perméables. Seuls les acariens ne passent pas. L’air peut bien circuler de l’intérieur à l’extérieur de la housse et vice versa.

Entretien des matelas anti-acariens

Un matelas anti-acariens ne suffit pas pour les éradiquer. Effectivement, sans hygiène quotidienne ainsi que quelques gestes, le résultat peut être minime. Les matelas agissent en complémentarité avec le nettoyage quotidien, sans oublier le grand ménage. C’est l’intérêt des matelas à housse détachables. On peut laver les housses. Un nettoyage à 60° une fois par mois est fortement conseillé. Ces housses sont, en plus, conçues pour supporter ce genre de lavage et ne nécessite aucun produit additionnel.

En outre, quelques réflexes au quotidien peuvent faire la différence, telle que l’aération. Il importe de laisser circuler l’air à l’intérieur de la maison et donc ouvrir les fenêtres trente minutes par jour. Ces quelques minutes vont ralentir, voir stagner la reproduction des acariens, car ils n’aiment pas la température ambiante. Il faut aussi éviter de faire le lit juste après le réveil. Cela contiendra la chaleur de la nuit et cela favorise la multiplication de ces bactéries.

Un geste que les acariens détestent également, c’est de passer l’aspirateur De préférence, il en vaut la peine de prendre le temps de donner un coup d’aspirateur dans toute la maison une fois par jour. Veiller surtout à atteindre les recoins et les dessous des meubles. Il ne faut pas oublier le matelas. Enlever la housse lors du nettoyage du matelas pour enlever les bactéries à l’intérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *