Risques psychosociaux : conseils pour bien accompagner ses salariés

Qu’il s’agisse de violence, de harcèlement moral ou autres, les entreprises doivent souvent faire face à ces risques psychosociaux et ce, depuis maintenant des années. Si certaines d’entre elles mettent en place des mesures d’alerte et de soutien au niveau psychologique destiné aux employés, d’autres ne pensent pas avoir pour rôle de gérer ce type de risques. Bien que cela fasse partie de leurs rôles en tant qu’employeur. Les entreprises ont, effectivement, des responsabilités vis-à-vis de leurs salariés afin de réduire au maximum les risques psychosociaux.

Les implications des sociétés face aux risques psychosociaux

La loi concernant les risques psychosociaux reste floue bien que les obligations de la direction face aux employés sont régies par le code du travail. Il n’y a aucune disposition particulière pour ce qui est de la prévention de ces derniers. Il est alors, impératif pour l’employeur d’adopter des mesures indispensables pour la protection des travailleurs au niveau mental et physique sans parler de leur sécurité. Ces mesures doivent comprendre toutes les actions de formation et d’information, l’inventaire des risques et leurs facteurs, l’information des salariés sur ces risques en question, l’adaptation de ces actions pour l’obtention d’un meilleur changement durable, la mise en place de mesures concrètes. Il ne faut pas oublier que l’obligation de résultats est impérative dans cette démarche selon la jurisprudence. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à visiter des sites comme www.institutformacom.com

Astuces pour bien accompagner ses employés

Ce n’est pas facile de faire le choix des actions qu’il faudra mettre en place et encore moins déterminer les priorités. Les employeurs sont faces à plusieurs dilemmes. Il est, en effet, de rigueur de définir les véritables besoins des salariés, de savoir si les mesures prises ont un impact positif dans l’entreprise ou si les employés ne se sentent pas comme des détenus quand ils viennent se confier sur leurs problèmes.

Il est à savoir que la majorité des salariés cachent leurs émotions. Ces mesures peuvent alors apporter la solution adaptée pour régler ce souci. Il ne faut pas oublier que par manque de discrétion, le salarié concerné ne puisse pas aller voir un psychologue par peur d’être vu par tous. Il est intrigué à l’idée que par la suite, on se moquera de lui. Même si les professionnels dans le domaine ne font que l’aider, ce n’est pas facile de se mettre à nu devant un inconnu. Il est également à noter que l’une des raisons qui pourrait empêcher un employé de se confier à son RH ou à un professionnel est le fait de penser qu’il pourrait laisser une trace qui laissera des marques pour ses prochains emplois futurs.

Quoi qu’il en soit, il est important de connaître le comportement de ses employés et de les aider à se mobiliser quand on voit les signes des premiers symptômes du mal-être. Pour ce faire, on aura besoin d’adopter une mesure préventive adaptée à la situation de chacun. Une mesure qui se doit d’être immédiate et discrète. On peut aussi recourir l’aide d’un professionnel en dehors de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *