Les critères de choix du prestataire informatique offshore

Devenue de plus coûteuse, la prestation offshore est cependant une option à envisager face à la rareté, en France, de compétences informatiques. Il faut toutefois sélectionner avec soin son prestataire. Zoom sur les critères à considérer avant de choisir son prestataire informatique.

Comment choisir son prestataire externalisé en saisie informatique ?

Les sociétés, tous statuts confondus, doivent faire face aux problèmes de maintenance et de gestion informatique. Selon leur taille et leur domaine d’activité, certaines entreprises ont plus de besoins. La maintenance informatique et la saisie informatique sont certains points essentiels du secteur informatique nécessitant efficacité et rigueur.

L’un des moyens à la portée des entreprises est l’externalisation de ces activités. L’outsourcing permet en effet de réaliser des économies et d’assurer, en même temps, un management irréprochable. Les entreprises optant pour un prestataire externalisé vont ainsi externaliser soit une part des tâches chronophages de back-office, soit un service en entier. Toutefois, mieux vaut éviter toute précipitation dans la sélection d’un prestataire offshore informatique.

Une longue réflexion est nécessaire afin de bien choisir l’entreprise d’externalisation qui convient au projet. Il faut ensuite procéder à la comparaison des options mises en exergue, à l’instar du tarif. Pour déterminer si la qualité relative aux prestations équivaut au montant demandé, mieux vaut instaurer une transparence totale concernant les prix pratiqués.

Pour réussir l’outsourcing d’une part des activités d’un organisme, une bonne entente doit être établie entre les dirigeants et le prestataire offshore. Les objectifs de travail doivent ainsi être compatibles afin de favoriser de bonnes interactions au quotidien.

Les différents critères de sélection à considérer

Une bonne réactivité du prestataire externalisé est un signe positif, témoignant de sa motivation. Avant de jauger cette réactivité, il faut trouver le pays de prédilection pour mieux choisir votre futur collaborateur. Il faut pour cela bien vérifier certains points, tels que le coût de la main d’œuvre, la qualité des ressources humaines …

A partir de là, vous pouvez lancer un préappel d’offres, pour ensuite estimer la réactivité de chaque proposition, s’ils ont attendu quelques jours ou quelques semaines avant de répondre. Après avoir jaugé la réactivité, rencontrer, puis discuter avec le prestataire est la prochaine étape afin d’évaluer sa compétence. A cet effet, pour bien jauger du professionnalisme de votre partenaire offshore, se déplacer pour le rencontrer peut s’avérer rentable, surtout dans le cadre d’un gros projet.

Analysez les expériences du prestataire est un autre paramètre à considérer. Avec cette étude, vous êtes plus apte à déterminer le savoir-faire et le degré de compétence de ce dernier. N’hésitez pas à contacter ses clients-références afin de mesurer l’envergure des tâches effectuées et la qualité de ses interventions.  Enfin, puisque le prestataire offshore est un collaborateur potentiel, faire confiance à son feeling permet de délimiter si le choix effectué vous sera profitable. Par exemple, en vous basant sur les éléments récoltés, vous pouvez déterminer à priori si le prestataire offshore est fiable ou non.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *